Pas évident de s’y retrouver parfois dans cet entremêlement de messages écrits. Et, même si l’image occupe une place de choix sur les réseaux, l’écrit reste largement utilisé. Notre canal de communication demeure dominé par les mots. Que ce soit par mail, sur Twitter ou Facebook, les messages sont avant tout écrits. Les phrases permettent de communiquer à distance, d’entretenir ou de tisser des liens entre les individus même si la plume, puis le stylo ont été remplacés par le clavier.

Main_copie

On se sert désormais de ses dix doigts et de ses deux mains pour exprimer nos sentiments, partager nos informations, échanger nos points communs. Le cérémonial du léchage de timbre n’en est cependant pas complétement oublié et les cartes postales ont sans doute encore de beaux jours devant elles… Nostalgie du passé ou nécessité de préserver des espaces dépourvus (enfin presque) de technologie pour se donner l’illusion qu’elle ne nous est pas (encore..) indispensable ?

Quoiqu’il en soit, je me pose toujours la question de la “fiabilité” des mots (“fiabilité” n’est sans doute pas le mot idéal mais c’est celui qui se rapproche le plus de ce que je veux exprimer…) parce que finalement, le sens qu’on leur attribue est tributaire de multiples facteurs.

Et si, pour une phrase toute simple comme “la table est bleue”, la marge d’interprétation est plutôt faible (quoi que cela ait également à voir avec la perception que nous avons de la réalité…), qu’en est-il des phrases empreintes d’humour, de dérision, d’amour, de colère, bref de sentiments ?

On pallie l’absence de langage du corps pouvant aider à la compréhension à grand renfort de smiley mais les mots peuvent devenir une véritable source d’interprétation voire d’incompréhension. Derrière les mots, il y a tout ce qu’on ne peut pas exprimer ou faire comprendre à distance, il y notre propre filtre, notre habitus, notre humeur, notre réalité… et ceux de l’autre, le ou les récepteurs du message.

Derrière les mots, il y a notre imaginaire individuel et collectif, conscient ou inconscient. Les mots agissent ainsi sur le regard que nous portons sur la réalité, sur notre façon d’être. “Les mots construisent le monde” (impossible de trouver l’auteur de cette citation..) sans aucun doute mais je crois surtout que les mots construisent les êtres et qu’à ce titre, il est important de mesurer toute leur valeur avant de les laisser s’échapper sur les réseaux…

Advertisements